Venez faire vivre des personnes des plus formidable. Loup, Vampire, Hybride ou de simple humain.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Amanda, L'épouse du diable

Aller en bas 
AuteurMessage
Amanda Boregard

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Amanda, L'épouse du diable    Sam 5 Mar - 17:49

citation.

Nom & Prénom(s)
feat. NOM DE LA CELEBRITE

[img][/img]



© Crédit avatar
    •• Vos Papiers ••

    Nom :
    Prénom :
    Age :
    Statut :
    Don :
    Groupe (Sorcier/Vampire/Vampire Végétarien/Humain/Loup Garou) :
    Si vous êtes un Loup Garou, êtes vous imprégné et de qui ? (Supprimez la mention si vous n'êtes pas concerné) :




•• Once Upon A Time
••


    ÉCRIRE VOTRE HISTOIRE ICI
    « Vous avez probablement tous lu quelques livres sur les vampires, les décrivant de dix mille manières. Je ne sais pas quel écrivain a le mieux dépeint notre espèce, sans doute Anne Rice avec Chronique des Vampires. Enfin cela n’a pas d’importance pour nous mais il est amusant de voir comment les humains imaginent ce qu’ils nomment ‘‘suceurs de sang’’.


    Je suis née le 13 Décembre 1740, rien que le chiffre n’était pas bon signe, mais pour mes parents c’était le plus beau jour de leur vie, j’étais leur premier enfant. Ma mère a appris qu’elle était enceinte trois semaines avant que mon père ne parte à la guerre, cela n’a pu empêcher son départ et ma mère a vécu sa grossesse sans savoir si mon père aurait l’honneur de me voir naître et grandir. Résultat, il n’est jamais revenu. Mort dans une bataille ? Ma mère n’en est pas sûre … Alors quelle est la raison de son absence ? Apparemment il a rencontré là-bas une femme dont il est tombé amoureux. Ma mère n’en est pas certaine mais un ami de mon père, parti avec lui à la guerre, est venu voir ma mère un soir pour lui dire que mon père ne rentrerait pas mais qu’il n’avait pas péri pour autant. Il n’a pas voulu lui en dire plus et est rentré chez lui, nous laissant dans le doute le plus total. Ainsi ma mère m’a élevée toute seule, ce qui a vraisemblablement joué dans le fait que la présence des hommes dans ma vie ne me soit pas essentielle.
    J’ai acquis mon indépendance dès mes douze ans, j’étais capable de me faire à manger, de faire mes devoirs sans l’aide de personne, bref je ne dépendais plus de ma mère qui était bien trop occupée par son travail.
    Au point de vue scolaire ? Je n’étais pas des plus brillantes mais je ne faisais pas non plus partie des dernières, je me débrouillais pour satisfaire les professeurs au niveau notes, mais n’étant pas une acharnée du travail, ils n’avaient comme seul blâme que de me reprocher mon attitude paresseuse.
    Et pour les amies ? Je n’en ai pas eu des masses, bien vite la jalousie les rongeait de l’intérieur et elles devenaient méprisantes à mon égard. Je ne sais pas si c’était ma chevelure brune brillante, mes yeux bleus lagons ou ma silhouette élancée mais au final au bout de trois / quatre mois, les critiques en messes basses fusaient et ne pouvant supporter l’hypocrisie, je finissais par quitter le groupe.
    J’eus plus de chance pour les garçons, j’usais sans le vouloir de mon charme pour me les mettre dans la poche ; je n’avais qu’à rester naturelle, contrairement à d’autres filles superficielles, pour obtenir d’eux ce qu’elles n’arrivaient pas à avoir. Ceci déclencha une haine grandissante des filles vis-à-vis de moi. Pour dire jusqu’où cet inconvénient/avantage m’amena, j’eus de gros soucis avec une fille qui se prétendait être ma meilleure amie, je lui avais avoué tous mes secrets mais en réalité elle me cassait du sucre sur le dos, révélant tout ce que je lui avais confié. Elle réussit à rabaisser mon moral plus bas que terre et j’eus la vie dure pendant près d’un an vu qu’elle était parvenue à monter tout le lycée contre moi. Mais comme vous le savez tous, la vengeance est un plat qui se mange froid.

    Je fus transformée le 22 Décembre 1758, trois jours avant Noël et neuf après mes vingt ans. Drôle de cadeau !
    Comment cet accident arriva ?
    Nous étions en pleine période de fête ; j’étais sortie acheter des cadeaux de Noël pour ma famille, ce qui se résumait à : ma mère, ma petite sœur et mes grands-parents maternels. En me promenant, dans l’avenue Montaigne dans Paris, à la recherche d’un pendentif pour ma petite sœur, aux alentours des vingt deux heures trente, je fus tirée jusqu’au fond d’une ruelle sombre sans avoir le temps de comprendre ce qui se passait. Tout se déroula ensuite très vite, si vite que je n’eus le temps de me débattre avant que deux crocs ne se plantent dans ma gorge, suivis d’une douleur sans égale. Ce fut mon dernier souvenir humain. Ensuite : le noir.

    Je me réveillais, deux jours plus tard au même endroit, couverte de sang et tremblant de tous les membres de mon corps. Une vague de froid traversait mon être, semblant ne jamais diminuer d’ampleur. Puis une soif intense s’empara de moi, ce n’était pas un désir de boire habituel, je n’avais pas envie d’eau ou de jus d’orange ni de coca. Il me fallut deux minutes avant de comprendre quelle envie me prenait soudainement. C’était l’appel du sang…
    Le choc me cloua sur place, j’étais incapable de bouger, de réfléchir, de respirer. En fait je n’avais pas besoin de respirer mais ça je ne le découvris que plus tard.
    Je mis du temps à reprendre mes esprits, trop abasourdie par cette saveur nouvelle qui me donnait l’eau à la bouche. Je ne pouvais me résoudre à tuer des humains pourtant la faim était trop forte… D’autant plus que ce parfum si exquis flottait dans les moindres particules d’air.

    Je fus engagée dans un cabaret, mon élégance et mon physique plaisant jouant en ma faveur. Ce métier me permis de gagner ma vie, de rester intégrée parmi les humains, de ne travailler que de nuit ce qui était un gros avantage pour ma condition de vampire, qui m’obligeait à me tenir le plus possible loin de soleil (afin de ne pas dévoiler ma condition de vampire). Mais surtout, le plus important : rassasier mon besoin de sang frais. Qui se serait méfié d’une danseuse de cabaret au sourire séduisant et au minois adorable !? Personne ! Et c’est bien là un des défauts des humains : leur naïveté.
    Mais je dus changer par la suite de métier, car des doutes commençaient tout de même à apparaître après cinq ans de disparitions.
    Je partis alors en Amérique, et rapidement mon apparence parfaite me permis d’être repérée par une agence de mannequinat qui me proposa un contrat juteux que je m’empressai d’accepter. De plus, en étant vampire, mon corps restait comme lors de ma transformation et ça bien que les années passent. Je dus changer deux fois d’agence car au bout de quinze ans, il aurait été trop dangereux d’attirer les soupçons sur mon physique inchangé. De plus, il n’est pas bon de rester trop longtemps où l’on commet un meurtre tous les deux jours, vous comprenez n’est-ce pas !?

    Maintenant je viens de partir à Rome, ville que j'avais visité petite avec mes parents et où je voulais absolument retourner quand l'occasion serait là.
    Là bas j'y ai fais ma première 'bonne action'. Lors d'une soirée, tandis que je cherchais un bar où allait cueillir ma proie du jour, j'entendis des cris. En deux secondes j'arrivai sur le lieu du crime, en effet une vampire venait de tuer 2 jeunes hommes et avait mordu le troisième. Repensant à ma propre transformation non souhaitée, je me précipitai vers eux et ordonnai à la jeune femme de le laisser et de partir immédiatement. Celle-ci n'obéissant pas, je dus employer la force. Un combat violent se déroula durant à peine une minute, nos crocs étincelaient dans la nuit et des grognements émanaient de nos gorges. Je reportai la bataille, non sans blessures et je pus alors m'occuper du jeune homme qui poussait déjà des hurlements de souffrance dû au venin. J'avais le choix entre le laisser ici se transformer ou alors lui éviter de voir sa vie totalement bouleversée mais je n'étais pas certaine de pouvoir me contrôler. Je n'avais pas encore mangé et l'odeur du sang tout autour me brûlait la gorge. Je n'avais pas le choix ! Il fallait agir. Je m'accroupis à ses côtés et lui parlai pour le rassurer. " Ne vous inquiétez pas, ça sera bientôt fini". Je collai mes lèvres contre la morsure et me mit à aspirer le venin, son sang était succulent et je me laissai aller, ne réfléchissant plus à rien. Soudain un flash me revint en tête et prenant conscience que j'allai le tuer si je continuai, je relevai la tête, essayant de calmer les pulsions qui me poussaient à boire à nouveau son sang.
    L'instant d'après je disparaissais dans les ruelles sombres, ne laissant aucune preuve de mon passage.

    Je viens de fêter mes trente ans d’existence en tant que vampire. Ai-je évolué dans ma manière de vivre ? Vous allez le découvrir ...


•• A Little Piece Of Myself
••


    ÉCRIRE VOTRE CARACTÈRE ICI
    Amanda est une vampire qui n'a pas la vieillesse d'existence de certains vampires donc elle a conservé une part d'humanité. Elle a son caractère ce qui fait qu'elle n'est pas appréciée de tous mais elle s'en moque totalement car elle n'a pas la prétention de vouloir plaire à tout le monde en devenant artificielle.
    Elle représente à la fois le feu et la glace, à un moment elle pourra être très joueuse tout comme elle pourra une heure plus tard être distante et froide. N'essayez pas de la comprendre car c'est impossible ! Amanda ait partie des vampires qui ne se prend pas la tête sur son alimentation, si elle trouve des humains dans le coin elle s'en régalera mais si la situation rend trop compliquée les manœuvres alors en attendant mieux elle se contentera d'un animal.
    Son ressenti du fait de ne plus être humaine ?! Pendant les dix premières années elle a très mal vécue la chose, le fait de voir sa famille pleurer sa disparition puis de voir son fiancé refaire sa vie avec une autre femme l'a profondément blessée. Maintenant elle profite de sa situation qui lui permet de ne pas vieillir, ainsi les années passant elle ne prend aucune ride et garde une ligne d'enfer


•• My Beauty is inside ••


    ÉCRIRE VOTRE PHYSIQUE ICI
    1m75, des longues et fines jambes, une démarche parfaite, une taille de guêpe, voilà Elena. Pas étonnant qu'elle se soit lancer dans le mannequinat pour gagner sa vie.
    Elle s'amuse avec ses longs cheveux soyeux blonds en les teintant en brun pour quelques temps avant de revenir à sa couleur naturelle.
    Ses yeux bleus lagons sont son principal atout, il lui suffit de lancer un coup d'oeil aux hommes pour immédiatement les envoûter. Bon ok c'est des lentilles de couleur pour cacher ses yeux pourpres mais quand même ^^ ! Eh puis son pouvoir d'hypnose l'aide pas mal il faut l'avouer.



    PSEUDONYME



      © Crédit Icône
        Ton âge : ...
        Comment as-tu connu le forum ? ...
        Un avis à nous faire partager ? ....
        Présence sur le forum : .../7
        Codedu Règlement
        Spoiler:
         



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zack Cruz
Admin
avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 17/04/2010
Age : 24
Localisation : Par tout sur le forum

MessageSujet: Re: Amanda, L'épouse du diable    Mer 16 Mar - 17:09

Bienvenue parmi nous Amanda
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blood-and-chocolate.1fr1.net
 
Amanda, L'épouse du diable
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Corne du Diable = Psycopathe
» L'ENFER EST SUR LA TERRE MAIS LE DIABLE EST EN AFRIQUE DU SUD !
» SI ARISTIDE EST UN DIABLE ,DUVALIER EST-IL UN DIEU ?
» ♣ FILET DU DIABLE | RPG | HP
» Enfin une star chez les pécores, moi ! [New/Amanda Lear]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight forever :: ■ DOSSIER ADMINISTRATIF :: -Présentation :: •En Construction-
Sauter vers: